Que voir, que faire en voyage au Pérou ?

Commencez votre voyage au Pérou à Lima pour goûter aux plats typiques du pays. Continuez votre périple par la découverte des mystérieuses lignes de Nazca avant de rejoindre Arequipa, d’où vous partirez pour un trek au Canyon de Colca. Dirigez-vous ensuite vers Puno, passez une nuit chez l’habitant pour découvrir les traditions du lac Titicaca et ses fameuses îles flottantes en roseaux. Perdez-vous ensuite dans les sublimes petites ruelles de Cusco et partez à la rencontre d’une communauté de tisseurs. Ne manquez pas de faire un crochet au Machu Picchu, un incontournable de votre voyage au Pérou. Si vous aimez laventure et la nature, prolongez votre voyage au Pérou en Amazonie où pirogue, kayak et découverte de la faune et de la flore vous attendent. Terminez par un trek dans la jungle amazonienne à Iquitos, dans le parc national du Manu à Puerto-Maldonado ou encore à Tarapoto, avant de clore votre journée par une nuit en écolodge.

Quand partir au Pérou ?

Du fait de sa géographie contrastée, le climat du Pérou diffère d'une région à l'autre : 

  • La côte : bordée par l’Océan Pacifique, les températures varient entre 25-30°C en été (de décembre à mars) et descendent jusqu'à 10°C en hiver (de mai à octobre). L’humidité et le brouillard règnent une bonne partie de l’hiver, sauf à l’extrême nord (de Chiclayo à Tumbes) où le soleil brille toute l’année !
  • Les Andes : la saison des pluies (de décembre à mars) est marquée par des températures pouvant varier de 2 à 20° C dans la même journée. L’époque idéale s’étend de mai à octobre quand le climat est sec et tempéré et les journées ensoleillées. Attention aux nuits qui restent fraîches tout au long de l’année.
  • La Jungle : zone de végétation tropicale du bassin du fleuve Amazone, le climat est humide et tropical. De décembre à avril, la saison des pluies est dominée par des fortes averses assez fréquentes et des températures comprises entre 10ºC et 25ºC. De juin à août, la saison sèche laisse place à un temps chaud et lourd, et des températures supérieures à 30° C.

Vie pratique

Formalités

Pour un séjour touristique inférieur ou égal à six mois et si vous êtes ressortissants de l’Union européenne, le passeport en cours de validité suffit. A l’arrivée sur le sol péruvien, le service migratoire vous accordera une autorisation de séjour allant d’un à 6 mois (la durée de séjour maximum est de 183 jours). Veillez à bien conserver votre fiche d'immigration tamponnée à l'aéroport, qui vous sera demandée à la sortie. Pour les autres nationalités, se renseigner auprès du consulat ou de l’ambassade.

Vaccins

Aucun vaccin n’est exigé, mais il est recommandé d’être à jour dans vos vaccinations universelles (tétanos, polio, coqueluche et diphtérie, hépatites A et B, rougeole). Si vous planifiez de passer un séjour au Pérou dans des conditions d’hygiène difficiles ou restreintes, avec des périodes d’isolement longues, pensez aux vaccins contre la typhoïde et la rage. La vaccination contre la fièvre jaune est aussi fortement recommandée aux voyageurs se rendant dans la jungle en-dessous de 2 300 m.

Monnaie

Nuevo sol, indexé sur le dollar. Pour le taux de conversion, c'est par ici.

Décalage horaire

UTC -5

Indicatif téléphonique

  •  Du Pérou vers la France : 00 + 33 + numéro du correspondant à 9 chiffres (sans le 0 initial).
  • De la France vers le Pérou : 00 + 51 + indicatif de la ville (sans le 0) + numéro du correspondant. 

Transports écolos

Qu'on se le dise : aussi magnifique soit-il, le Pérou est un pays extrêmement pollué. En cause ? Une mauvaise gestion des déchets, le déversement de produits chimiques et métaux lourds provenant des industries locales mais aussi des moyens de transports très vieux, et donc peu durables. Pour sillonner le pays en minimisant votre empreinte écologique, vous n'aurez que très peu de choix. Nous vous conseillons d'opter pour le train (quand c'est possible) ou le bateau (en Amazonie notamment). Sinon, il vous restera toujours le bus, le moyen de transport le plus utilisé au Pérou... mais aussi le moins écologique. 

Le train

Il existe deux lignes principales de voie ferrée au Pérou, exclusivement empruntées par les touristes. La plus connue est celle qui relie Poroy, Ollantaytambo ou Urubamba à Machu Picchu Pueblo, un village situé en bas des ruines du même nom. Autre train : l'Andean Explorer, un train touristique haut de gamme (avec déjeuner servi à bord), qui assure la liaison entre Cusco, Puno et Arequipa. Pour plus d'informations, rendez-vous sur les sites peru-rail.com et incarail.com.

Les bateaux 

Ils sont incontournables en Amazonie ! Vous pourrez ainsi passer la nuit en hamac sur les "barco", des bateaux de charge reliant Pucallpa-Iquitos ou Yurimaguas-Iquitos. Autre solution plus typique : le "bote", une sorte de grosse pirogue à moteur qui effectue des liaisons de 6 à 7h00 maximum.

Les bus

Si le bus n'est clairement pas le moyen de transport le plus écologique, nous avons choisi de le mettre dans cette rubrique car il est le principal moyen de transport au Pérou. Economique, il relie toutes les grandes villes et de nombreux villages du pays. Il en existe plusieurs types au Pérou :

  • Autocars interprovinces : le pays dispose d’un grand réseau d’autocars qui relient presque toutes les destinations du pays. Parmi les compagnies les plus réputées :  Cruz del Sur, Civa, Movil tours, Linea, Tepsa et Oltursa.
  • Bus locaux : c’est le fameux "combi", un des moyens de transport les plus courants en ville. Typique, folklorique et aux tarifs imbattables, il est souvent difficile d'en connaitre l’itinéraire exact !
  • Les Colectivos : sorte de taxis collectifs qui circulent entre certaines villes, les "colectivos" sont un moyen rapide, écologique et économique de se déplacer. Ils ne démarrent que lorsqu’ils ont atteint leur quota de passagers pour un trajet, généralement entre 5 et 6 personnes.

Tourisme durable

Espaces Naturels protégés

Le Pérou dispose d'un important réseau de parcs nationaux, de réserves naturelles et de lieux historiques nationaux. Le Servicio Nacional de Áreas Naturales Protegidas por el Estado (SERNANP) gère la plupart des aires protégées. Cet institut est entièrement dédié à la sauvegarde du patrimoine et de la biodiversité ainsi qu'à l'exploitation durable des ressources naturelles du pays. 

De nouvelles règles ont ainsi été établies par le SERNANP pour protéger l'accès au Machu Picchu. Désormais, deux créneaux horaires de visites sont imposés et l'accompagnement par un guide local est obligatoire. Cette dernière mesure vise notamment à contrôler les comportements de chacun et veiller aux règles de bonne conduite.

Les boutiques vertes de la capitale

Des bioferias (petits marchés locaux) ont vu le jour dans différents quartiers de la capitale. Fruits et légumes, produits artisanaux bio ou équitables, pains, gâteaux, céréales, noix, épices, fromages,  jouets en bois, vêtements en coton bio… vous trouverez de quoi vous approvisionner tout en participant au développement de l’économie locale.